ORIGINE DE LA POUTARGUE

POUTARGUE

Aussi appelée boutargue, c’est une spécialité présente dans les pays du pourtour Méditerranéen. La poutargue est une poche d’œufs de mulet, salée et séchée. C’est une spécialité rare et luxueuse, connue depuis l’antiquité. La poutargue trouve l’origine de son nom du Provençal (boutargo) et de l’Italien (bottarga).

La poutargue ou boutargue (en Judéo-arabe, Adamhout) est une spécialité culinaire de plusieurs pays méditerranéens (Italie, France, pays du Maghreb, Espagne, Grèce).
Il s’agit d’une poche d’œufs (rogue) de mulet (poisson aussi appelé muge) (nom latin : mugil cephalus), salée et séchée.
La poutargue se consomme en fines tranches, râpée dans un plat de pâtes, ou sur des toasts beurrés.

La poutargue ou boutargue (en Judéo-arabe, Damhout) est une spécialité culinaire de plusieurs pays méditerranéens (Italie, France, pays du Maghreb, Espagne, Grèce).
Il s’agit d’une poche d’œufs (rogue) de mulet (poisson aussi appelé muge) (nom latin : mugil cephalus), salée et séchée.
La poutargue se consomme en fines tranches, râpée dans un plat de pâtes, ou sur des toasts beurrés.

ORIGINE DE LA POUTARGUE OU BOUTARGUE

Au temps des pyramides, les Égyptiens en consommaient déjà, mais il est probable que ce sont les marins phéniciens qui ont fait connaître ce produit tout autour de la Méditerranée.

L’origine du nom vient du provençal de norme mistralienne « boutargo » (ou botarga selon la norme classique), et de l’arabe boutharkha ou bitarikha,[1] qui signifie « œufs de poisson salés et séchés », nom lié lui-même à la racine verbale battarikh (بطارخ) (« conserver dans de la saumure»). Cette même racine arabe est à l’origine des vocables italien bottarga et espagnol botarga notamment. La poutargue est au menu du célèbre dîner de deuil donné par Des Esseintes dans À rebours, de Joris-Karl Huysmans.

Découvrir l’histoire de la Poutargue

OU EST FABRIQUÉ LA POUTARGUE ?

En France, c’est une spécialité de la ville de Martigues (le « caviar martégal »). On la trouve également dans quelques pays du pourtour méditerranéen comme l’Italie (bottarga), la Turquie, la Grèce ou la Tunisie mais aussi à Tawain . Les Japonais en sont très friands et la connaissent sous le nom de « kasumi » ou karasumi-ko (からすみこ en caractères Hiragana, カラスミコ en Katakana et 鱲子 en caractères Kanji).

A l’instar du caviar, la poutargue est devenu un mets recherché et cher. Face à la demande pour ce produit, les poches d’œufs sont souvent importées depuis la Mauritanie, le Sénégal et le Brésil. Actuellement, les poissons mulets sont victimes de la surpêche, ce qui a fait de la poutargue un produit de luxe.

OU SE PROCURER DE LA POUTARGUE DÉLICIEUSE ET NATURELLE ?

La Saveur des Calanques vous propose d’en acheter directement sur sa boutique en ligne spécialisé dans la poutargue (www.saveurdescalanques.com).
La Saveur des Calanques expédie ses poutargues de fabrication artisanale à travers le monde entier.

Au temps des pyramides, les Égyptiens en consommaient déjà, mais il est probable que ce sont les marins phéniciens qui ont fait connaître ce produit tout autour de la Méditerranée.

L’origine du nom vient du provençal de norme mistralienne « boutargo » (ou botarga selon la norme classique), et de l’arabe boutharkha ou bitarikha,[1] qui signifie « œufs de poisson salés et séchés », nom lié lui-même à la racine verbale battarikh (بطارخ) (« conserver dans de la saumure»). Cette même racine arabe est à l’origine des vocables italien bottarga et espagnol botarga notamment. La poutargue est au menu du célèbre dîner de deuil donné par Des Esseintes dans À rebours, de Joris-Karl Huysmans.

OU EST FABRIQUÉ LA POUTARGUE ?

En France, c’est une spécialité de la ville de Martigues (le « caviar martégal »). On la trouve également dans quelques pays du pourtour méditerranéen comme l’Italie (bottarga), la Turquie, la Grèce ou la Tunisie. Les Japonais en sont très friands et la connaissent sous le nom de « kasumi » ou karasumi-ko (からすみこ en caractères Hiragana, カラスミコ en Katakana et 鱲子 en caractères Kanji).

A l’instar du caviar, la poutargue est devenu un mets recherché et cher. Face à la demande pour ce produit, les poches d’œufs sont souvent importées depuis la Mauritanie, le Sénégal et le Brésil. Actuellement, les poissons mulets sont victimes de la surpêche, ce qui a fait de la poutargue un produit de luxe.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire