Exclusif : 81 % d’aliments ultra-transformés au rayon « diététique » et 100% des céréales pour enfants

biscuit_petit_dej400

Dans son livre « Halte aux aliments ultra-transformés ! Mangeons Vrai », le chercheur Anthony Fardet dénonce la part croissante des aliments ultra-transformés (AUT) dans notre alimentation (groupe 4 de la classification NOVA), et leurs conséquences désastreuses pour la santé dès lors qu’ils représentent la majorité des calories consommées – ce qui est déjà le cas dans de nombreux pays.

Mais quelle place ces aliments occupent-ils dans nos supermarchés ?

Pour le savoir, nous avons enquêté au début du mois de juin 2017 dans les rayons « Petit-déjeuner » et « Diététique » d’une grande surface représentative de l’offre alimentaire en France.

Les résultats sont édifiants : 93 % des aliments du rayon petit-déjeuner et 81% de ceux du rayon diététique sont des AUT.

Pis : 100% des pains de mie, des céréales pour enfants, et la quasi-totalité des biscuits du petit déjeuner sont aussi des AUT

On peut donc dire, comme l’indiquent les enquêtes internationales, que l’ultra-transformation a gagné tous les rayons des supermarchés, y compris ceux censés proposer des aliments bons pour la santé.

Rayon petit déjeuner

Sur 424 produits répertoriés (hors pâte à tartiner, confitures et miels), 27 seulement sont peu ou moyennement transformés. La totalité des céréales pour enfants et la quasi-totalité des biscuits du petit déjeuner sont des aliments ultra-transformés.

Section pains de mie : 61 sur 61

Acides gras, conservateur, stabilisant, huile de colza, huile de palme, agent de traitement de la farine…, les additifs sont nombreux, l’intérêt nutritionnel quasi-nul. 
Les 61 pains de mie recensés dans ce rayon appartiennent tous à la catégorie des AUT (groupe 4).  

Section céréales pour enfants : 60 sur 60

Généralement présentées comme idéales pour faire le plein d’énergie et bien démarrer la journée, les céréales pour enfants sont le résultat d’une cuisson-extrusion qui rend l’amidon très digestible, ce qui en fait… une source de sucres « rapides » et non « lents ». La matrice initiale des céréales est altérée, et les aliments ne rassasient pas. Ces produits sont également riches en agents technologiques : colorants, émulsifiants, correcteurs d’acidité, sirop de glucose, extrait de malt… Les 60 paquets de céréales pour enfants présents dans ce rayon sont tous sans exception des AUT. 

Section biscuits de petit déjeuner : 31 sur 32

Les biscuits de petit déjeuner sont présentés comme des aliments santé, faciles à emporter, mais ils n’en restent pas moins concentrés en sucres, en additifs et agents technologiques en tous genres, notamment en sirop de glucose.
Parmi les 32 paquets de biscuits de petit déjeuner analysés, seulement 1 (Pains azymes croustillants, Biscuiterie d’Agen) appartient à la catégorie des produits peu transformés (groupe 3 de la classification NOVA).

Rayon diététique

Ce rayon est censé proposer au consommateur des produits bons pour sa ligne et sa santé. Pourtant 81 % des aliments du rayon diététique sont des AUT. Sur 137 produits répertoriés (hors compléments alimentaires), seuls 26 sont peu ou moyennement transformés. 

Section produits sans gluten : 36 sur 40

Des produits sans gluten, certes, mais chargés d’additifs : émulsifiants, épaississants sont en effet souvent plus nombreux que dans les produits équivalents à base de blé. Ces additifs compensent l’absence de gluten afin, notamment, d’améliorer la texture du produit final. Sur 40 produits sans gluten, 36 sont ultra-transformés (groupe 4). 

Section barres minceur : 17 sur 17

Pour mincir, les industriels proposent des barres substituts de repas pauvres en calories donc pauvres en graisses et/ou riches en protéines. Ces aliments sont un modèle du genre. Tous les ingrédients sont des marqueurs de l’ultra-transformation : protéines de lait, de lactosérum, de blé, lait en poudre… et les additifs sont nombreux : émulsifiants, édulcorants, agents de charge…  Les 17 barres minceur présentes dans le rayon appartiennent à la catégorie des produits ultra-transformés (groupe 4).

Conseils pratiques pour faire ses courses 

  • Avant d’acheter un produit, compter le nombre d’ingrédients présents sur l’étiquette (y compris les additifs). Au-delà de 5, il s’agit d’un produit ultra-transformé. 
  • Eviter ou limiter les produits avec des emballages très colorés, attractifs.
  • Privilégier les aliments bruts et les transformer soi-même

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire