boucherie

Depuis des années l’Etablissement Emsellem accusait le consistoire de Paris de “favoriser” l’un de ses concurrents chevillards, l’entreprise Bakar de Raphael Banon. Celle ci en effet reversait au Consistoire des taxes pour le moins obsolètes (0,25c d’euros par kg) contrairement à Emsellem qui s’acquittait d’environ 1,50 euro/kg.  

La société Bakar avait obtenu depuis près de 10 ans cette “remise” importante, sous prétexte qu’elle prenait en charge des chohatim (abatteurs rituel) qu’elle faisait venir régulièrement et tout spécialement d’Israël.

Depuis quelques semaines, la célèbre enseigne de La Villette, ayant obtenue gain de cause, bénéficie du même traitement que son concurrents. Désormais Emsellem fait aussi appel à une équipe de 10 chohatim venue spécialement d’Israël pour travailler dans ses abattoirs.

Cela dit, il faut croire qu’il y aurait peut être une pénurie de chohatim en France pour importer ces “travailleurs détachés” et que le consistoire là encore, porte une lourde responsabilité!